Cthulhu's in R'lyeh. All is wrong with the world. 
Fanfiction - Une introduction !



L'histoire de l'Humanité regorge d'idées foireuses. Les idées sont telles des créatures huileuses et glissantes: tout le monde en a, elles volent dans nos têtes comme de petites bestioles qui flottent, se tortillent et changent quand on pense à elles. Il faut être une personne vraiment intelligente pour arriver à capturer une de ces idées, la planter avec une punaise comme un papillon que l'on montrerait au monde entier... Bon, pas tout à fait comme un papillon, alors. Mais pour chacune de ces personnes, il y en a un million qui foirent; pour chaque Super Nintendo il y a un Virtual Boy, pour chaque préservatif à bosses massantes, il y a un morceau de latex en forme de bestiole de cartoons.

Du coup, vous vous demandez ce que la fanfiction a à voir avec tout ça. Hé oui, la fanfiction a commencé dans la tête d'une de ces personnes. Ce texte n'existerait pas sinon. Mais pourquoi est-ce que je parle des idées et des échecs ?

La fanfiction dans son ensemble n'est pas qu'une idée foireuse; c'est quelque chose d'infiniment pire que ça. Vous voyez, à chaque fois qu'une personne présente une idée au monde entier, elle rentre dans la tête de milliers d'autres. Et la majorité de ces personnes ne sauront pas quoi faire avec.

Mais je vais trop vite, et en fait, je n'ai toujours pas réussi à répondre à la question que pose cet article - Qu'est-ce que la fanfiction ?

Cette idée est sûrement aussi vieille que les livres eux-mêmes. Quelqu'un a un jour pris un bouquin, et après l'avoir lu, s'est dit :"Je peux le faire bien mieux que ça ! Le Roi n'aurait pas dû mourir au départ, et la fin est trop déprimante. Non, non, ce qui aurait dû arriver, c'est CA !"

Et voilà ! Le concept qui serait ensuite connu sous le nom de fanfiction était né, d'une certaine manière. L'idée de prendre une histoire imaginée par quelqu'un d'autre pour la changer en quelque chose de différent. Mais les choses ne se seraient pas répandues à ce point sans l'Internet, bien qu'elles aient grandement gagné en popularité quand la télévision est entrée dans les foyers de tout un chacun.

Comme je l'ai dit plus haut, la fanfiction n'est pas le ratage d'une idée. La plupart d'entre elles meurent assez tôt, écrasées parce qu'elles ne sont pas assez bonnes ou bien formées, ou tout simplement parce que personne ne veut que sa bite ressemble à Bugs Bunny ou Mickey Mouse, surtout quand on est dans au lit avec quelqu'un d'autre. La fanfiction aurait pu, en théorie, être considérée comme une bonne idée ; une histoire enrichie par les ajouts d'un fan passionné. En théorie.

En pratique, les résultats sont mitigés. Les auteurs de fanfictions ne semblent pas vouloir apporter de vraies contributions qui pourraient améliorer une mauvaise histoire doublée d'un embrouillamini de références pseudo-religieuses comme Neon Genesis Evangelion, oh ça non. A la place, ils préfèrent discuter sur des sujets bien plus importants, comme "Quel est le meilleur couple, Shinji/Asuka ou Shinji/Rei ?", "Kaworu et Shinji ne sont pas gays, bordel !" et mon préféré : "OMG VS ETES TOUS OMOFOBES POUVEZ PAS VOIR QUE SHINJI ET KAWORU SONT AMOUREUX ? CA SE VOIX QU'IL SE SONT MI DES EPONGES DE BAIN LA NUIT OU ILS SONT ALLEZ ENSENBLE DANS LA CHEMBRE DE SHINJI, UNE SSENE SI EROTIK K'AVEC LE PETI BUDGET DE LA GAYNAX ILS AURAIT JAMAIS PU L'ANIMER!!!"

Pour la troisième fois: la fanfiction n'est pas une mauvaise idée. Ou plutôt, ce n'en était pas une. Les concepts comme ceux de la fanfiction ne sont pas statiques : ils grandissent et changent, des choses sont ajoutées ou retirées au concept. Le premier auteur de fanfic voulait sûrement juste changer quelque chose qu'il n'avait pas aimé dans son bouquin favori. Mais maintenant, cette attention innocente et pure est devenue...

OKAY OKAY! ASSEZ DE CES CONNERIES! Il est temps de vous donner ce pourquoi vous êtes venus: la HAINE IRRATIONNELLE !

S'il vous reste un tant soit peu de foi en l'humanité, préparez-vous à la voir DETRUITE. Je dois l'avouer, les paragraphes au-dessus n'étaient qu'un tissu de mensonges. Une introduction longue, foireuse et inutile. JE M'EN EXCUSE! Cependant, ce baratin était nécessaire pour que je puisse lentement mais sûrement habituer les puceaux des fanfictions qui me lisent à l'horrible, terrible vérité. La fanfiction n'a jamais été créée dans une bonne intention. Si vous y croyiez, je peux vous garantir que vous allez vous suicider avant la fin de l'article. La fanfiction n'a qu'un seul but: ME DONNER ENVIE DE ME TUER.

Maintenant, lisez la phrase précédente à voix haute. Parce que c'est aussi le cas pour vous, les enfants. Les auteurs de fanfictions sont des terroristes internationaux dont le but est non seulement de vous écraser la bite, ainsi que votre esprit et même votre âme. Je suis juste là pour vous donner les différentes méthodes qu'ils utilisent pour arriver à leurs fins.

Je vais essayer de vous aider. Je vais essayer de vous aider à sauver votre peau. Je ne peux pas vous empêcher de cliquer sur ces liens. Bon Dieu, certains d'entre vous le feront toujours même après avoir lu cela. Je ne peux rien faire pour eux, à part prier pour que leur mort soit rapide et relativement peu douloureuse. Relativement parce que VOUS MERITEZ TOUT CE QUI VOUS ARRIVERA SI VOUS NE FAITES PAS ATTENTION A CES PUTAINS DE MOTS. EST-CE QUE VOUS COMPRENEZ ?

Cet article contient tout ce que vous avez besoin de savoir à propos des fanfictions. Tout pour éviter CES BITES DANS VOS YEUX QUI VOUS AVEUGLERONT A JAMAIS. Quand vous aurez lu cela, vous serez capables d'éviter toute pensée suicidaire et vous limiter à la lecture des fanfictions tout juste passables. Ce qui nous amène à la première chose à savoir sur les fanfics : Vous ne lirez jamais de bonne fanfiction. JAMAIS. Sur une échelle de qualité allant de un à dix (dix étant la meilleure chose que vous lirez dans votre vie), la meilleure fanfic que vous pouvez trouver atteindra environ zéro [NdT: Ce n'est même pas sur l'échelle...]. Et la pire que vous trouverez, et bien... Elle ferait bien dans les nombres négatifs à trois chiffres.

Okay, j'ai un peu changé la réalité. Il existe quelques bonnes fanfics, des diamants cachés dans le marron foncé bien moelleux. Mais la question est, OU SONT-ELLES ?

Cela dépend de votre perspective. Si vous êtes un crétin de fanboy lâché dans la nature (au passage, SI VOUS SAVIEZ COMBIEN JE VOUS HAIS), vous serez probablement en train de sourire joyeusement, adorant chaque morceau de la PUTAIN DE MERDE SORTIE DES RECTUMS CONSTIPES DE VOS CON-FRERES. Si vous avez ne serait-ce qu'un tout petit peu de goût, alors je vous recommande chaudement d'EVITER TOUTE FANFICTION. Si vous ne voulez pas passer le reste de votre vie à bouffer du Prozac et à pleurer sur votre propre sort, enfermé dans votre salle de bains, espérant que vous finirez par simplement disparaître, alors je vous suggère de VOUS BARRER FISSA. Et enfin, si vous êtes dans la même catégorie que moi, alors les seules fanfictions que vous pouvez vraiment aimer sont celles qui sont incroyablement horribles, si terriblement mauvaises, qu'à la fin vous ne saurez plus si vous devez en rire, en pleurer, ou simplement DETRUIRE LE GENRE HUMAIN.

Je réalise qu'il y a beaucoup de gens ici qui n'ont pas une grande expérience dans la fanfiction, et qui ne savent donc pas dans quelle catégorie ils rentrent. Les fanfictions médiocres et chiantes qui font le bonheur des fanboys et fangirls salivants sont monnaie courante sur le Net, alors vous n'avez pas vraiment besoin d'un guide pour les trouver. Contentez-vous de taper "<nom du fandom> fanfiction" dans un moteur de recherche pour avoir des archives entières qui sont autant de chair à fan.

Deuxième chose à savoir sur les fanfictions : les auteurs ont passé beaucoup, beaucoup, beaucoup (trop) d'années à inventer quelques mots originaux mais tous plus stupides les uns que les autres pour étiqueter leur travail. Tout cela dans le seul but de vous tromper et de vous désorienter, vous manipulant pour lire des histoires et vous demander quel est le rapport entre un citron et Sandman. Et pourquoi est-ce que Sephiroth est en train de passer si tendrement une éponge sur le dos de Cloud quand la description parlait de Slashing ? AH MON DIEU MES YEUX !

Voici un guide rapide sur les nombreux mots utilisés par les auteurs. Ils sont listés sans aucun ordre particulier PARCE QUE JE PEUX LE FAIRE COMME CA, OKAY? Si vous avez de la chance, vous pourrez même trouver un lien vers une fanfic particulièrement déplaisante qui illustre le terme en question. AMUSEZ-VOUS ! ^_____^

Lemon : C'est un mot que vous verrez souvent. Qu'est-ce qu'un fruit à acide citrique a à voir avec les fanfictions ? Personne ne peut le dire(1). Peut-être que la réponse est plongée dans les ténèbres; la première fanfic de ce genre devait mettre en scène l'insertion de citrons dans des orifices corporels. Peut-être pas. Ce mot est utilisé pour indiquer que vous avez affaire à une fanfiction érotique. Généralement, cela consiste en de longs paragraphes maladroits bourrés de métaphores douteuses et d'euphémismes gênants. Il y a en fait toute une échelle de fruits citriques qui décrivent divers niveaux de crasse, mais les seuls qui s'en servent sont des gens que même les auteurs de fanfics les plus éhontés ont envie de passer à tabac. La règle étant donc: s'il y a un nom d'agrume, TIREZ-VOUS.
Cependant, si vous vous sentez d'humeur à déchirer votre âme en petits morceaux pour les jeter au sol avant de les piétiner dans une danse joyeuse, je vous recommande particulièrement "A Matter of Pride" [NdT: une fanfic sur "Xena la Guerrière"] pour les moments où vous voulez vraiment mourir.

Self-Insertion : Très souvent, ce terme est trouvé avec les Lemons. Un autre mot pour les SI est Mary-Sue. Vous n'avez jamais lu de fanfic où un nouveau personnage apparaît soudainement dans l'histoire, doté d'un nom similaire à celui de l'auteur ? Voici une fic à SI. Pour vous épargner la souffrance d'avoir à lire une autre fanfic avec Self-Insertion, voici l'histoire entière de chacune de ces fanfics, résumée en une phrase très longue :
Le nouveau personnage apparaît dans l'histoire, tous les persos réguliers le respectent, l'aiment et lui font immédiatement confiance, ce nouveau perso a une relation sexuelle avec le perso principal dans une scène belle et émouvante, puis nouveau perso et perso principal tombent amoureux, ensuite nouveau perso et perso principal ont une autre relation sexuelle magnifiquement détaillée et extrêmement descriptive, fin.
A plusieurs reprises lors d'une lecture de fanfic à SI, vous pourriez ressentir le besoin d'ETRANGLER L'AUTEUR. C'est un effet secondaire parfaitement normal suite à une lecture d'une fic de SI, et en fait, c'est la raison principale de leur existence.
Un bon exemple serait "Evangelion Netx Geneartion" (les fautes sont d'origine), par Red Falcon/Tehem [NdT: le texte original parlait de "Teach Me How To Blitz" de Christine, mais la fic semble avoir disparu du Net].

Yaoi/Slash : Je mets ces deux termes ensemble par commodité et parce qu'ils veulent dire à peu près la même chose. Ca vous est arrivé de penser que vos deux héros masculins préférés sont gays, amoureux et en train d'avoir une bonne séquence de cul anal ? Je ne pense pas. Mais il y a des chances que quelqu'un y ait pensé. Beaucoup de gens, en fait. Et Harry Potter, ça vous est arrivé de le voir gay ? Bon, probablement, mais avez-vous écrit une histoire de 64 chapitres qui le dépeint en train d'enculer son copain à poil de carotte [NdT: Ron] ? Là, j'en doute très fortement. Mais encore une fois, il y a de fortes chances que quelqu'un l'ait fait. Yaoi et Slash n'ont qu'un et un seul sujet : des persos hétéros en train de se remplir la boîte à caca. Bon d'accord, parfois il y a plus que ça. Il y a souvent des tonnes d'angoisse existentielle. Et vous connaissez la meilleure ? 90 % du Yaoi et du Slash est écrit par des femmes, et non pas par une armée d'homos vicieux. Et oui, c'est le rêve tout mouillé de chaque fille de voir deux mecs se sauter en pleurant de joie. Alors les gars, quelle leçon en tirez-vous ? Pour se faire des bombes sexuelles, branlez un de vos copains devant elles !
En fait, la vraie leçon que vous en tirez est que si vous voyez un de ces deux mots, vous feriez mieux de vous préparer à une furieuse envie de VOUS TRANCHER LA GORGE.
"Fate of the Children" (lien en version MST) est un exemple qui montre pourquoi j'ai maintenant des cicatrices PARTOUT SUR MES POIGNETS [NdT: le texte original parlait de "Us^2", mais là encore, fic désormais introuvable sur le Net. On ne s'en plaindra pas.].

WAFF : Cet acronyme à l'apparence innocente signifie Warm And Fuzzy Feeling [NdT: sentiment de chaleur et de bonheur]. C'est également un synonyme de OH MON DIEU JE VAIS ME TUER et un anagramme de BATARD COMPLET ET FINI. Voici le lieu où les auteurs de fanfics vont avant de mourir. Des personnages tellement pleins de joie de vivre que ça coule abondamment par les oreilles. Ce genre de fanfic est exactement ce qu'il est écrit sur la boîte : des histoires dégoulinantes de bons sentiments dignes de la bibliothèque rose et susceptibles de vous faire vomir. D'autres personnages jusqu'ici remplis d'angoisses et de peurs deviennent heureux quand un autre tient la flamme qui fait fondre les barrières de leurs coeurs. Ce deuxième personnage peut être n'importe qui, de leur meilleur ami du même sexe (amenant à une sodomie), un membre de leur famille (amenant à de l'inceste qui fait mal aux yeux), un de ses animaux domestiques (amenant à MON SUICIDE) ou même un self-insert (amenant à un fantasme d'auto-congratulation masturbatoire). Mais le WAFF reste principalement axé sur de grandes embrassades amoureuses, des larmes de joie, bien souvent sans le côté homo du Slash. La plupart de ces fics dégénèrent ensuite sur de la merde GENKI KAWAII ^____^ désespérément joyeuse; alors quand vous en êtes à votre millième collégienne souriante qui est SI HEUREUSE de voir sa dépression soudainement envolée et qui ne veut plus se tuer, vous vous dites que vous pourriez très bien le faire pour elle. Bon, peut-être que c'est juste moi, mais les gens heureux et rayonnants se tenant main dans la main me donnent juste envie de TUER TUER TUER tout autant que des crétins déprimés OH MON DIEU MA VIE EST NULLE, VOICI DE LA POESIE GOTHIQUE QUE J'AI ECRITE LA-DESSUS. Si seulement il y avait une façon de tous les aider à la fermer, MAIS ILS SONT SI NOMBREUX !
"Slow on the Uptake" est un conte émouvant qui nous raconte en quoi les BackStreet Boys ne sont pas un tas de cons violeurs de clodos. PAS ETONNANT QUE CA SOIT DANS LA CATEGORIE DES FICTIONS !

Parodie : Cela aurait pu être le Radeau de la Méduse des fanfictions. Brosser les choses dans le sens inverse du poil est amusant, n'est-ce pas ? FAUX. Pas quand c'est un(e) fanboy/fangirl évadé de son asile qui fait le travail. Vous pourriez penser que de nombreux crossovers sont des parodies. Ces histoires sont généralement à propos d'évènements TORDUS A HURLER DE RIRE où les personnaes sont COMPLETEMENT OOC ET OMG C'EST TELLEMENT DROLE REGARDEZ SHINJI EST SI ENERVE MDR!!! Une très bonne parodie devrait TAPER SUR CE QU'IL Y A DE MARRANT DANS LES FONDATIONS DE SON FANDOM. Rendre les personnages TORDUS et OUTRAGEANTS n'est qu'une couille dans un potage.
"How Anime TV Show Parodies SHOULD Be !" [NdT: une parodie du jeu TV "Une Famille en Or" avec des persos d'animes], ou plutôt CE QU'ILS NE DEVRAIENT SURTOUT PAS ETRE, en est un exemple assez représentatif.

MST : Abréviation de Mystery Science Theater 3000, ces fanfics ont pour seul but d'insulter la fanfic de quelqu'un d'autre. Je n'ai jamais vu la série télévisée (et je ne m'en porte pas plus mal), mais si c'était aussi peu marrant que la plupart des MSTs, alors JE N'AI RIEN RATE. Bien que je sache de plusieurs sources valables que Mystery Science Theater était un CLASSIQUE DE LA TELEVISION, la version fanfic doit être une version horrible issue d'une paresse évidente. Les fanfics MSTs consistent en la prise d'une autre fanfic foireuse et en la ridiculisant encore plus en ajoutant ses propres commentaires entre chaque paragraphe, ou chaque ligne si l'auteur du MST est un trou du cul aussi gros que ça. Ces commentaires sont généralement du genre "Ah ah ah regardez ce que l'auteur a écrit ! C'était si con ! Je suis si intelligent et brillant pour l'avoir montré du doigt pour ensuite l'insulter ! Hahahaha !". Mon avis pour les auteurs de MSTs : FOUTEZ-VOUS LES COUILLES DANS UN HACHOIR A VIANDE. Une histoire tellement merdique qu'elle en devient hilarante l'est déjà sans VOS PUTAINS DE COMMENTAIRES. Peut-être que tout ça me passe au-dessus de la tête, puisque je n'ai jamais vu la série originale. Mais si quelqu'un peut me montrer un MST que je trouverai AMUSANT, je lui donnerai un gros bisou bien baveux. Pour le prouver : "The Night it Happened" [NdT: un MST sur une fic lemon Harry Potter]. Marrant ? PAS POUR MOI !

Crossover : Il y a un nombre ridicule de crossovers sérieux. La recette simple est de prendre deux fandoms ou plus, les unir de force avec une faible contorsion d'histoire genre deus ex machina, puis faire bouillir le tout avant de servir immédiatement. Si ce que je viens d'écrire était une vraie recette de bouffe et non une métaphore VRAIMENT FOIREUSE, je dirais qu'un crossover ressemblerait à un gros tas de merde de chien bien fumante avec une feuille de salade pour décorer et une brindille de persil sur les gros morceaux bruns en forme de noisettes. Belle image mentale, même moi je suis d'accord là-dessus! Les crossovers SI RIGOLOS MDR sont encore pires que leurs confrères sérieux, mais c'est comme choisir entre l'herpès et la petite vérole pour maladie (con)génitale.
Evangelion: The Next Generation [NdT: à ne pas confondre avec Netx Geneartion cité plus haut] CROSSOVER MASSIF ET SERIEUX DROIT DEVANT ! Star Trek et Evangelion fusionnent de la façon la plus ridicule possible.

Voilà, mesdames, mesdemoiselles et messieurs. Tout ce que vous devriez savoir sur les fanfics pour éviter d'avoir à vous tirer une balle dans la tête. Sauf si vous êtes comme moi et que vous aimez vous aventurer dans le pire du pire pour trouver LA fic qui diminuera encore un tout petit peu votre foi en l'humanité. C'est ce que l'on appelle une vie VECUE SUR LE FIL DU RASOIR (RADICAL! XTREME!), car il est trop facile de CRAQUER et TUER TUER TUER tout ce qui bouge autour de vous dans un massacre sanglant et bourré de métaphores yaoi avec les épées, les pistolets et j'en passe. Je ne recommande cette vie à personne, mais c'est quelque chose que je dois faire pour SAUVER VOS AMES. Il y a encore beaucoup de choses à dire sur les fanfictions, mais ce sera en d'autres temps et d'autres articles. Ecoutez mes avertissements, JE VOUS EN SUPPLIE ECOUTEZ CE QUE JE VIENS DE VOUS DIRE !

Pour vous mes amis, merci et bonne nuit. Je vous laisse avec ce superbe poème Digimon :

Cody a un gros flingue,
Vous f’riez mieux d’vous tirer, vite
Il va vous viser, vous tuer
Vous buter vous saigner [Yeah !]

Cody a un gros flingue,
Il va s’poiler, à tous nous tuer.
Il l’a tuée, Miyako,
Sans le moindre regret.
Il l’a achevé, Takeru,
Son Esprit Noir ne lui servira plus.

Cody a un gros flingue,
Il l’a tué, le Daisuke,
Juste dans le buffet.
Zigouillé le Ken,
Droit dans la tête.

Cody a un gros flingue,
Il l’a explosée, la Hikari,
Elle le méritait
Il l’a tout simplement laminé, Willis
Il devait pas mourir.

On était tous à faire un pique-nique
On s’amusait tout simplement
Quand Cody a sorti
Son gros soufflant noir.
Il nous a buté, tous.
Je suis le seul qui reste
Je vais en crever.

Cody a un gros flingue.
Fuyons.
Cody avait un flingue.
Là on a l'air con.


Oups, les quelques bribes de santé mentale que me restaient viennent de se faire la belle.

Baille Baille ! ^____________^



(1)Le mot Lemon doit ses origines à une série d'animation "coquine" qui passait tard le soir au Japon, "Lemon Cream" (merci à Seele_13).
Retour au texte



Bloiffy, traduit par Raton-Laveur (poème Digimon traduit par Barthoze) pour le FRAG, corrigé par Barthoze et Seele_13.

[Login]Site crée par Keul